Respirer : Créer de la résilience grâce à l’art traditionnel

En temps de crise, la créativité a le pouvoir de stimuler la guérison. Les 45 masques que vous pourrez observer ont été confectionnés à la main pendant la première vague de COVID-19. Ayant remarqué la rare utilisation du perlage dans les œuvres traditionnelles, mais aussi l’absence de nouveaux objets d’art se rapportant à la pandémie, les artistes métisses Nathalie Bertin et Lisa Shepherd ont ouvert la discussion avec d’autres artistes, et découvert que la pandémie les avait complètement freinés dans leur capacité de création. Pour les aider à retrouver leur souffle créatif, les deux femmes ont invité les artistes à concevoir des masques qui deviendraient des artefacts relatant ce moment marquant de notre histoire.

Chaque masque, fabriqué de manière traditionnelle, raconte une expérience unique vécue par les artistes. Collectivement, ils nous enseignent la force de la communauté. Dans l’histoire, les maladies infectieuses ont gravement affecté les communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Ces masques sont un symbole de force, de guérison et de résilience en ces temps incertains.

Du 7 décembre 2021 au 22 avril 2022